Le jardin collectif : un concept à créer !

Se rapprocher de la nature, des circuits courts… La crise sanitaire de la COVID-19 nous ramène aux sources et aux valeurs de la terre et du partage. Forte de ce constat, la commission Développement durable s’est ainsi penchée sur le projet de création de jardins partagés ou familiaux. Zoom sur ce projet collectif très porteur.

AdobeStock_270689211

21/01/2021

Véritable lieu commun, le jardin « en partage » ou familial se constitue sur une parcelle de terrain mise à disposition par la commune à ses habitants, dans le but de leur permettre de faire pousser des plantes ou des légumes. On y cultive son potager pour produire sa nourriture.

Cette initiative très en vogue encourage au partage et à la solidarité. Il permet aussi de faire profiter d’un bout de verdure à tous ceux qui en ont envie. Dans ces jardins, on peut imaginer d’autres activités comme des animations culturelles, éducatives ou sociales en fonction des envies des jardiniers.

 

 

Il existe deux types de jardins collectifs :

  • Le jardin familial : c’est une parcelle individuelle où chacun cultive sa propre production, avec son propre matériel. La production est destinée exclusivement à la consommation familiale. La gestion de ces parcelles peut être associative ou communale.
  • Le jardin partagé : c’est une parcelle commune où chacun participe à la plantation et à l’entretien. La récolte est ensuite partagée par tous les utilisateurs. Les outils peuvent être collectifs. Sa spécificité est double : récolter des légumes tout en partageant des moments ensemble. La gestion est associative.

Le jardin familial est par définition fermé tandis que le jardin partagé est ouvert et sans grillages. Certains jardins familiaux peuvent toutefois être ouverts en fonction des souhaits des habitants.

Bien évidemment, la mise en place d’un tel concept peut également permettre de mixer ces deux types de fonctionnement en fonction du souhait de ses utilisateurs.

La ville du Poiré-sur-Vie souhaite créer et encourager la création de jardins collectifs afin de privilégier un cadre de vie respectueux de l’environnement et de favoriser les liens entre les habitants. Dans cette perspective, une enquête, sur l’expression de vos besoins et de vos envies concernant ce projet, a été réalisée afin de permettre la finalisation des deux études qui sont en cours en agglomération et sur le quartier du Beignon-Basset.