Bassin versant de la Vie et du Jaunay : participez à l’enquête citoyenne sur l’eau !

En tant qu'habitant du bassin versant Vie Jaunay, la Commission Locale de l'Eau et le Syndicat Mixte vous proposent de répondre à une enquête afin d'alimenter le PTGE actuellement en cours d'élaboration. 

IMG_1824

11/06/2024

La Commission Locale de l’Eau Vie et Jaunay, véritable parlement local de l’eau, et le Syndicat Mixte des Marais, de la Vie, du Ligneron et du Jaunay vous proposent de donner votre avis via un questionnaire. Vos réponses alimenteront le Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau (PTGE) actuellement en cours d’élaboration sur le bassin versant Vie et Jaunay, le territoire alimentant en eau le fleuve la Vie, soit un territoire de plus de 780 km².


37 communes sont concernées représentant 117 646 habitants, des sources de la Vie à Bellevigny jusqu’à Saint-Gilles-Croix-de-Vie !


Sur ce territoire, depuis 2011, un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) est mis en oeuvre. Il fixe des objectifs et des orientations pour préserver la ressource en eau, en quantité, et en qualité, et restaurer le bon fonctionnement des milieux aquatiques.


Ce territoire comprend 5 400 ha de marais doux et salés, un réseau hydrographique de 2 000 km dont 950 km de cours d’eau, un secteur bocager et une frange littorale avec une façade maritime. Ces milieux sont source de biodiversité et support de nombreuses activités : agriculture de type polyculture-élevage, maraîchage, production de sel, production d’eau potable pour la population permanente et résidentielle mais aussi les activités économiques, pêche et activités de loisirs liés à l’eau.

Savez-vous que c’est à partir de l’eau des cours d’eau de la Vie et du Jaunay, stockés dans les retenues d’Apremont et du Jaunay, deux lacs artificiels créés dans les années 1970, que sont produits annuellement 11 millions de m3 d’eau potable ?


Concernant l’irrigation des terres, l’eau utilisée provient majoritairement de plans d’eau.
Aujourd’hui, face au changement climatique et aux menaces qui pèsent sur les ressources, les acteurs du territoire s’engagent dans un PTGE.
C’est une démarche reposant sur une approche globale et co-construite de la ressource en eau sur un périmètre cohérent d’un point de vue hydrologique, ici le bassin versant de la Vie et du Jaunay.


Il aboutit à un engagement de l’ensemble des usagers d’un territoire (eau potable, agriculture, industries, pêches, usages récréatifs, etc.) visant à atteindre, dans la durée, un équilibre entre besoins et ressources disponibles en respectant la bonne fonctionnalité des écosystèmes aquatiques, en anticipant le changement climatique et en s’y adaptant.

Répondre à l'enquête