L’entretien des espaces verts

La préservation de la nature avant tout

Le Poiré-sur-Vie s’attache à assurer à ses habitants, un cadre de vie agréable dans le respect de l’environnement. Une volonté qui se manifeste dans la gestion des espaces verts de la commune mais aussi, de manière globale et transversale, sur l’ensemble du territoire.

Pour tout nouveau projet, les critères Haute Qualité Environnementale sont considérés et privilégiés autant que possible.

Grâce à l’élaboration d’un schéma directeur, un plan de développement des liaisons douces permet de favoriser les déplacements piétons et cyclistes.

La ville bénéficie également d'une reconnaissance dans le domaine : elle a obtenu 2 fleurs au label "Villes et villages fleuris".

Du côté de la restauration municipale, l’approvisionnement en circuit court est préféré. Les produits locaux et/ou d'origine biologique font la part belle dans nos assiettes pour le plus grand plaisir des petits et grands.

10 ans de réduction des pesticides... vers le label Terre Saine

Les agents municipaux du service espaces verts entretiennent, tout au long de l’année, 70 hectares, de prairies, massifs, terrains de sport, sentiers de randonnées, aires de loisirs, etc. C’est l’équivalent de 73 terrains de foot !

Depuis 2003, Le Poiré-sur-Vie est engagée dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires pour l’entretien de ses espaces verts. Pour ce faire, des techniques alternatives de désherbage sont désormais utilisées, ce qui permet de désherber mieux et moins.

Le recours à l'éco-pâturage est de plus en plus important pour traiter des zones difficiles d'accès. L'acquisition et l'emploi de matériel spécifique de désherbage a également été salué, notamment en matière d'entretien des cimetières. Dans ces espaces sensibles, les services ont fait le choix de laisser les végétaux coloniser les zones auparavant traitées, laissant ainsi les jachères fleuries se développer.

A l’occasion de la 13ème Semaine pour les alternatives aux pesticides, le Ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence française pour la biodiversité ont remis, le 21 mars 2018, le label « Terre saine, commune sans pesticide » à 206 communes françaises, dont la Ville du Poiré-sur-Vie. Cette récompense permet de distinguer les collectivités territoriales exemplaires en terme de gestion, sans pesticide, de leurs espaces verts et de leurs infrastructures.

Le Poiré-sur-Vie n’a pas attendu cette règlementation pour s’engager dans la diminution de l’utilisation des pesticides. En 2003, elle mettait en place son premier « Plan de gestion de l’herbe » permettant de diminuer de 70% l’utilisation des pesticides. Désormais, grâce à l’investissement en matériels spécifiques et à l’adaptation des modes d’entretien, il est possible d’entretenir les 70 hectares sans aucun produit phytosanitaire.

Le développement durable, moteur de l’aménagement du territoire

Les projets d’aménagement ou d’équipement de la commune sont systématiquement conçus de manière durable.

Ils sont pensés selon les normes HQE (Haute Qualité Environnementale), une démarche qui intègre non seulement le projet de construction mais aussi son utilisation et sa gestion sur le long terme. Le bâtiment doit répondre à des critères précis : choix des matériaux, performance énergétique, confort thermique et acoustique, intégration dans son environnement visuel, gestion du chantier, etc.

Les bâtiments HQE : le complexe sportif de l’Idonnière, la cuisine municipale, l’école de l’Idonnière, la résidence Yves Cougnaud.