Retourner  l'accueil
Le mois dernier Août 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 31 1 2 3 4 5 6
week 32 7 8 9 10 11 12 13
week 33 14 15 16 17 18 19 20
week 34 21 22 23 24 25 26 27
week 35 28 29 30 31

Environnement

Le développement durable,  moteur de l’aménagement du territoire
Les projets d’aménagement ou d’équipement de la commune sont systématiquement conçus de manière durable.

  • Urbanisme : l’expansion du bâti maîtrisée

Depuis 2004, date d’approbation du Plan Local d’Urbanisme (PLU), la surface à urbaniser n’a pas été augmentée afin de limiter le grignotage des terres cultivables. La création d’une ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) de 100 hectares en 2006 impose, à l’intérieur de ce périmètre, des règles de conception bioclimatiques de manière à favoriser les apports solaires passifs, la pose d’installations solaires, la récupération d’eau de pluie, etc.

  • Bâtiments municipaux : une haute qualité environnementale

ecole-idonniere-s Depuis 2006, plusieurs équipements communaux ont vu le jour. Ils ont tous été conçus selon les normes HQE (Haute Qualité Environnementale), une démarche qui intègre non seulement le projet de construction, mais aussi son utilisation et sa gestion sur le long terme. Le bâtiment  doit répondre à des critères précis : choix des matériaux, performance énergétique, confort thermique et acoustique, intégration dans son environnement visuel, gestion du chantier, etc.
Les bâtiments HQE : le complexe sportif de l’Idonnière, la cuisine et le restaurant scolaire municipal, l’école de l’Idonnière, la résidence Yves Cougnaud. Ces équipements (hormis le restaurant municipal), sont chauffés grâce à l’installation d’une chaudière bois.
complexe-sportif-idonniere-s residence-yves-cougnaud-s

 

  •  Une nouvelle station d’épuration

step-s

La station d’épuration de la Blélière a été mise en service fin 2011. La filière choisie permet un traitement des eaux sur boues activées à faible charge, avec traitement de l’azote et du phosphore. Ces boues sont ensuite déshydratées par centrifugation puis séchées sous une serre solaire de 950 m². Evacuées à Soullans sur une plateforme de compostage et mélangées à des déchets verts, ces boues deviennent des déchets valorisables. En 2013, une distribution gratuite de compost, issu des boues de la Blélière, a eu lieu dans le cadre de la Semaine du développement durable.

step2-s

  •  Espaces verts : vers zéro pesticide

espaces-verts-s

 

 

Les agents municipaux du service espaces verts entretiennent, tout au long de l’année, 60 hectares, de prairies, massifs, terrains de sport, sentiers de randonnées, aires de loisirs, etc. C’est l’équivalent de 73 terrains de foot ! Depuis 2002, Le Poiré-sur-Vie est engagé dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires pour l’entretien de ses espaces verts. La même année, elle est la première ville de province à signer un plan Environnement Collectivité (PEC). L’objectif : n’utiliser aucun produit phytosanitaire pour l’entretien de ces espaces naturels d’ici à 2018. Pour ce faire, des techniques alternatives de désherbage sont désormais utilisées ce qui permet de désherber mieux et moins.